le cheval lipizzan

 

Le Lipizzan, est une race de cheval étroitement associé à l' École d'équitation espagnole de Vienne, en Autriche, où les splendides étalons à la blancheur immaculée développent des airs de «Haute Ecole» obtenus grâce à un dressage académique conforme à l’enseignement des anciens maîtres d’équitation français, et qui sont, en pratique, l’amplification contrôlée des mouvements naturels du cheval.

On peut faire remonter l’origine des ancêtres du Lipizzan au 7ème siècle lorsque le cheval Barbe fut importé en Espagne par les Maures et croisé avec des chevaux espagnols indigènes. Ce fut le début du cheval Andalou et d’autres races ibérique.

À la fin du 16ème siècle, alors que la famille autrichienne des Habsbourg occupe à la fois le trône du Saint-Empire Romain Germanique et le trône d'Espagne, les forces armées et les écoles d'équitation d'Europe centrale souhaitent pouvoir disposer d'un cheval à la fois robuste et agile.

C’est ainsi que, en 1562, l'Empereur Maximilien II introduisit le cheval Espagnol Andalou en Autriche et fonda le Haras Impérial de Kladrub en Bohême. En 1580, son frère, l'Archiduc Charles II, créa un haras similaire à Lipizza, sur le plateau du Kras (ou Karst) situé dans l'actuelle Slovénie, qui appartenait à l'époque à l'Empire autrichien, et dont la race tire son nom.

Outre les qualités dont ils font preuve au dressage, les lipizzans se signalent également par leur excellent caractère et leur robe qui, de baie ou noire à la naissance, s'éclaircit progressivement pour devenir d'un gris si clair qu’il en devient pratiquement blanc, entre 6 et 10 ans.

Le Lipizzan fut menacé de disparition lors de la Seconde Guerre mondiale, mais l'intervention du général américain George S. Patton permit de sauver 250 chevaux, assurant la préservation de cette race à la longue histoire.

Vous êtes ici : Accueil > Le Lipizzan